#BackToSchool The back-to-school chimes have sounded for everyone

0 0

Le constat se dégage nettement au vu de l’effectivité des cours dans les établissements, en ce jour de rentrée scolaire 2020-2021.

Toutes les supputations sur un probable renvoi du début de l’année scolaire dues au contexte actuel ont donc été dissipées ce lundi 05 Octobre. Tous les ordres d’enseignement (public, privé laïc et confessionnel) ont ouvert les portes aux élèves et dispensé les premiers cours.

Enseignement public

C’est une année particulière qu’entament ce lundi les élèves et les écoliers après de longs mois d’absence dûs au COVID-19. Au lycée d’Anguissa à Yaoundé, c’est un proviseur occupé à parcourir les différentes salles de classe pour se rassurer du début effectif des cours qui répond à nos questions. Jean Blaise BELIBI EYEBE assure que tout avait déjà été fait en amont pour le démarrage des cours ce lundi. Il en est ainsi du nettoyage et de la désinfection des classes, de la multiplication des points d’eau, de même que de la réfection des toilettes.

Voilà pourquoi les choses sérieuses ont pu commencer dès 7 heures précises avec la première innovation. Il s’agit de la levée des couleurs exécutée par un petit groupe d’élèves, question d’éviter les grands rassemblements.

Une cérémonie suivie par un jeu de questions-réponses sur le respect des mesures-barrières. Une fois ce responsable rassuré que le message de sensibilisation est bien passé, les élèves ont pu regagner leurs classes où les premières leçons ont été dispensées sur la base d’un système de mi-temps conformément aux prescriptions du gouvernement.

Même système en vigueur à l’école publique de Nkolndongo, qui comprend par ailleurs une école inclusive pour enfants vivant avec des déficiences. Ici, un point d’honneur est également mis sur la propreté. Une enseignante, munie d’un seau d’eau et du savon, s’attelle, avec quelques élèves, à nettoyer les toilettes. Cette propreté se vérifie aussi dans les salles de classe où les premiers cours de remise à niveau noircissent les tableaux.

Enseignement privé laïc

A l’école “Marie Albert” de Biteng, un tableau bien renseigné dès l’entrée, confirme l’effectivité de la rentrée et insiste sur le respect scrupuleux des mesures-barrières. Dans la cour de récréation, élèves et parents se confondent. Ces derniers accompagnent leur progéniture dans leurs salles de classe. Pour certains, munis des cartons de matériel nécessaire pour les élèves de la maternelle. D’autres, alignés chez le directeur, sont toujours à la recherche d’une place. Cependant, dans les classes, où prévaut le système de plein-temps grâce aux effectifs “maîtrisés”, les enseignements ont commencé avec un premier cours récurrent d’éducation civique sur le règlement intérieur de l’école, suivi de la connaissance des mesures barrières.

Enseignement privé confessionnel

Assis ou debout devant le bureau du directeur, M. l’Abbé Thaddee Zoa, ce sont les parents. Ils veulent tous obtenir une inscription pour leurs enfants à l’école catholique St Charles Lwanga de Nkolndongo. Il est 8h30, les cours ont effectivement commencé depuis une heure de temps. Un tour au CE2B, nous apercevons la liste des fournitures scolaires exigibles au tableau, ainsi que le règlement de la classe élaboré par les élèves eux-mêmes. Ils y sont astreints. Selon le directeur, la ponctualité était de mise ce matin avec des effectifs n’excédant pas 50 élèves par classe. D’où le maintien du système à plein-temps.

Par ailleurs, le respect des gestes barrières reste une priorité avec notamment le port systématique du masque au troisième niveau. Celui des CM1 et des CM2.

Le lavage régulier des mains, quant à lui, est appliqué aux plus jeunes.

Aline NGUINI

Article #BackToSchool The back-to-school chimes have sounded for everyone first appeared on Cameroon Radio Television.

Cet article est apparu en premier sur http://www.crtv.cm/2020/10/backtoschool-les-carillons-de-la-rentree-ont-retenti-pour-tous/

Leave a comment

Your email address will not be published.